FANDOM


Marc George, anciennement connu sous le pseudonyme Marc Robert est un militant politique néofasciste français, né le 7 février 1967.

Biographie Modifier

Marc George naît d'un père élu municipal socialiste.

Il milite au PS de 1981 à 1986. En 1985 et en 1986, il fait de la prison. Suite à la guerre du Golfe, il décide de s'engager au FN en 1990 jusqu'en 1995. Pendant cette période, il est conseiller municipal à Éragny.

Il revient ensuite au Front national, où il est nommé au comité central par Jean-Marie Le Pen. Il dirige la campagne du FN aux élections municipales de 2008 à Nice.[1] C'est le secrétaire général d'E&R de 2007 à 2010.

Il quitte le FN conjointement avec Soral en février 2009, pour aller rejoindre le Parti Antisioniste lors de la liste antisioniste aux élections européennes de 2009 dont il sera directeur de campagne et mandataire financier.

Par la suite, il lance le site Medialibre.eu qu'il laisse rapidement tomber à l'abandon faute de motivation.

En 2011, il se convertit à l'Islam, séduit par le "combat" que mènerait cette religion contre "la pornographie, la promotion de l'homosexualité" et sa défense de "la famille traditionnelle". Lors de l'élection présidentielle de 2017, il soutient François Fillon.

Désormais retiré dans le sud de la France, il se consacre à l'écriture.

Relations avec la dissidence Modifier

Relations avec Alain Soral Modifier

Marc George fait connaissance avec Alain Soral à la fête des BBR du Front national en 2005. L'ayant déjà croisé auparavant au théâtre de la Main d'or, Marc George décide de discuter avec lui, se disant qu'ils auraient des choses à se dire. Ils se découvrent beaucoup d'accointances et décident par la suite de travailler ensemble.[2]

En 2006, Alain Soral et Marc George organisent un voyage au Liban, où se joignent à eux Dieudonné, Ahmed Moualek et Thierry Meyssan. Ne pouvant accéder au Liban à l'époque autrement que via la Syrie, Frédéric Chatillon les aide également à organiser le voyage.[2]

En 2007, il fait partie des membres fondateurs d'Égalité & Réconciliation. Marc George prétend avoir eu l'idée de créer l'association. Alain Soral et Marc George organisent l'université d'été d'E&R la même année. Ils invitent entre autres Christian Bouchet, Jean Robin et Jean-Marie Le Pen. Marc George aurait alors fait office de lien entre Alain Soral et Jean-Marie Le Pen.[2]

En février 2010, Marc George est démis de ses fonctions à E&R après avoir diffusé sur le site de l'association une vidéo faisant l'apologie des Harkis (avec l'accord d'Alain Soral selon Marc George) et une possible commémoration de la mort de François Duprat, Alain Soral lui reprochant de vouloir transformer Égalité et Réconciliation en « petite officine d'extrême droite » pour « régler des comptes avec le FN ».[3] Soral accuse également Marc George de tentative de putsch, puis même de faire partie des renseignements généraux et d'être un indicateur de police. Il n'hésite pas non plus à parler des problèmes d'alcoolisme qu'a pu avoir Marc George, et l'accuse d'être un faux musulman. Marc George prétend qu'Alain Soral aurait réagi sous la pression de Philippe Péninque qui aurait voulu l'exclure d'E&R. [2]

Selon Marc George, le vrai sujet de divergence entre Alain Soral et lui-même portait sur l'avenir du mouvement, le premier défendant le modèle du think tank, le second celui d'une « organisation politique ». Il reviendra sur ce différend en affirmant : « Soral a pris l'initiative d'une crise afin d'amener Égalité et Réconciliation à la mesure qui le satisfaisait, c'est-à-dire celle d'un fan club ».[4] Il quitte l'association en mars 2010, peu de temps après avoir été démis de ses fonction. Après son départ, le secrétariat du mouvement est assuré par Julien Limes.

Le 23 décembre 2012, Alain Soral prétend avoir reçu un message de Blaise Vaccaro, l'ancien beau-fils de Marc George, qu'il publie sur Facebook :

Bonjour AlAIN je me présente Blaise je suis l'ex beau fils a marc george voila je voulais te donner quelque info sur ce dernier ce parasite ce gros porc qui se dit musulman (moi je suis musulman) alors qu'il est tellement paresseux est crasseux qu'il ne pourrai faire cinq prière par jours trop difficile pour ce moins que rien ... Je sais que vous avez eu des frictions dans le passer j'aimerai que dans vos prochain entretiens du mois vous consacriez un petit volet sur ce parasite qui vivait au crocher de ma mère depuis plus de dix ans même un paquet de clope il arriver pas à ce l'acheter et combien de fois il a voler ma mère sa propre compagne pour aller acheter du crack dans le 18 ou 19 eme et ça se dit musulman enfin comme dans un verset dans le saint coran il croit tromper les autres alors qu'il trompe lui même ... Hier soir c'était la goutte d'eau qui a fait tout exploser il a acheter en faisant les courses pour ma mère une bouteille de wiskee avec les sous de ma mère bref ma mère a vu qu'il avait encore bu cette alcoolique chronique et il l'a tapé devant mon demi frère il a tout casser chez elle il c retranché dans la maison est taper un gendarme aussi là il est en garde à vue est après c moi qui m'occupe de luiiii moi ce que j’attends de vous svp c de le détruire sur le net qui puisse plus colporter ces connerie est qu'il finisse clochard sa vrai destiné .... dsl pour les fautes je suis énerver j'écris comme ça vient.... ps il vous critiquer disait que vous aviez pas de moral à brancher des jeunes filles alors que vous étiez marier ce qui vous regarde mais lui on a regarder ses conversations sur le net avec une jeune fille de 20 ans j'ai honte merciiiii j’espère que vous ferez bonne usage de ce message cordialement

Marc George dément l'authenticité de ce message.

Le 27 novembre 2014, Tepa invite Marc George dans Meta TV. Ce passage lui permet de régler ses comptes avec Alain Soral, qu'il accuse entre autres d'avoir essayé de séduire sa femme au théâtre de la Main d'or.[2]

En septembre 2015, Marc George prétend qu'Alain Soral lui aurait demandé en 2009 de dénoncer les activités négationnistes de Paul-Éric Blanrue lors d'une dispute entre ce dernier et Soral. George dit avoir refusé.[5]

Dans l'épisode de Soral répond... sur ERFM ! de mars 2018, Soral réitère que Marc George aurait été un indicateur de police et ajoute qu'il aurait été tenu par la police pour avoir tiré au pistolet lors d'un collage d'affiches pour le FN dans les années 1990. Il dit que ce serait également la raison pour laquelle il mentait sur son identité et prenait des pseudonymes comme Marc Robert. Il dit aussi que les médias d'extrême-gauche n'auraient jamais ressorti son passé, ce qui prouverait bien qu'il aurait été sous contrôle. D'après Soral, George aurait aussi été celui qui informait les journaux, notamment Libération. Soral dit que Marc George aurait été le premier infiltré au sein d'E&R.[6]

Relations avec Dieudonné Modifier

En 2004, il soutient Dieudonné suite à la polémique médiatique autour de son sketch chez Marc-Olivier Fogiel. S'en suit alors un rapprochement entre les deux, notamment quand Dieudonné et Marc George auraient selon George passé toute une soirée à discuter au théâtre de la Main d'or.

Comme il vient du Front national, afin d'éviter toute polémique, Marc George choisit le pseudonyme Marc Robert pour ses collaborations avec Dieudonné. Pendant l'élection présidentielle de 2007, Marc George est le directeur de de campagne de Dieudonné, qui finalement ne réussit pas à se présenter.

Depuis la dispute entre George et Soral, George assure ne pas être en conflit avec Dieudonné, mais ils n'ont plus fait d'apparition ensemble.

Relations avec Ahmed Moualek Modifier

En 2006, Ahmed Moualek fait partie du voyage en Syrie et au Liban organisé par Alain Soral, Marc George et Frédéric Chatillon. Dans sa vidéo en réaction aux révélations de Soral sur l'argent reçu par le Parti Antisioniste en 2009, Ahmed Moualek s'en prend également à Marc George et l'insulte de "porc". Il accuse également Soral et George de ne pas avoir été enchantés d'être étiquetés "antisionistes", craignant de se faire évincer des médias traditionnels.

Dans son interview à Meta TV, Marc George fait plusieurs moqueries à l'encontre d'Ahmed Moualek.

Relations avec Paul-Éric Blanrue Modifier

Marc George considère Blanrue comme un "ami intellectuel", qu'il ne fréquent pas énormément mais avec qui il se sent d'affinité sur de nombreux sujets. En 2015, après avoir partagé le documentaire Un homme de Paul-Éric Blanrue sur son site Médialibre, Marc George est poursuivi en justice pour sa diffusion. Il est finalement débouté. Toujours en 2015, Marc George accuse Alain Soral de lui avoir demandé de dénoncer les activités négationnistes de Blanrue en 2009, alors qu'il était en conflit avec ce dernier. Il nie avoir accepté la supposée requête de Soral.

Relations avec Salim Laïbi Modifier

Au départ de Marc George d'E&R, Laïbi reste silencieux, estimant que ce n'était pas intéressant de s'exprimer sur ce sujet-là. Puis il commence à tenir des propos virulents à l'encontre Marc George. Il dit qu'il "commence à en avoir ras le bol" des "conversions des alcooliques". Il estime que les Musulmans acceptent trop facilement les convertis comme étant des leurs, et accuse Marc George de continuer à boire de l'alcool. Il appelle à surveiller les activités de Marc George. Après s'être disputé avec Soral, il fait son mea culpa à Marc George. Marc George explique toutefois, dans un texte datant de septembre 2015, qu'il a de nombreux points de divergence avec Laïbi et qu'il estime qu'ils ne mènent pas un combat commun.

Références Modifier

  1. https://nice.maville.com/actu/actudet_--Nice-Front-national-une-liste-pour-continuer-d-exister-_loc-563929_actu.Htm
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3 et 2,4 Marc George - Seul contre tous - Meta TV
  3. http://archive.is/EWPZx
  4. http://archive.is/VXUH5
  5. http://archive.is/SB9s5
  6. https://radio.erfm.fr/?show=Soral%20r%C3%A9pond
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .